4e Mois du film documentaire

15e Rencontres photographiques du Pays de Lorient 

Du 7 novembre au 14 décembre 2003

"Les frontières sont faites pour être défaites"

Dans le cadre de la manifestation nationale du « Mois du film documentaire », et de la biennale des « Rencontres photographiques du Pays de Lorient » organisée par la galerie Le Lieu ; la Médiathèque, les Archives municipales et le cinéma Cinéville de Lorient vous proposent une série de projections sur le thème « Les frontières sont faites pour être défaites ».

Cinéville

STALKER d'Andréi Tarkovsky
            Conduit par un Stalker, des hommes osent franchir les limites d'une zone mystérieusement mortelle pour les humains. Ils recherchent le centre de cette zone, où tous les voux peuvent être exaucés. Bien que meneur, le Stalker perd peu à peu sa foi en la possibilité d'apporter le bonheur à l'homme. DRAME  PSYCHOLOGIQUE - RUSSIE - 1979 - 2H41

La projection est programmée en lien avec l'exposition de David Bate présentée à l'Hôtel Gabriel.

Le Cinéville présente la trilogie de Chantal Akerman les 9,16 et 23 novembre à 20h00

D'est  de Chantal Akerman

Chantal Akerman est sollicitée par Kathy Halbreich, conservateur du musée d'art contemporain de Boston, Susan Dowling, productrice à la WGBH et Michael Tarnatino pour réaliser Chantal Akerman's d'Est, une installation multimédia consacrée à l'unification européenne. DOCUMENTAIRE -BELGIQUE - 1993 - 1H50

 SUD de Chantal Akerman

Un voyage dans le sud des Etats-Unis, par un été chaud et humide, hanté par le meurtre de James Byrd Jr., un noir lynché par trois blancs.DOCUMENTAIRE - FRANCE - 1999 - 1H10

De l'autre côté de Chantal Akerman

En s'attachant aux ressortissants mexicains traqués continuellement par les services de l'immigration américaine, alors qu'ils tentent d'échapper à la misère de leur pays pour se retrouver parias déportés et exploités, Chantal Akerman réalise avec De l'autre côté le dernier volet d'un triptyque commencé avec D'Est (1993) et Sud (1999).DOCUMENTAIRE - FRANCE - 2002 - 1H30 - COULEUR

Tarif réduit pour tous : 6 euros la séance.

 

Médiathèque

De L'usage du monde : mondialisation et identité

Les frontières sont faites pour être défaites ?

 

La mondialisation : un thème, une illusion, une espérance, un fléau, un symbole ou un nouveau monde ?

La mondialisation : un mot vague, long, forcément global où chacun peut y puiser ses fantasmes, ses angoisses, ses désirs d'ailleurs, ses motifs de lutte et de solidarité.

En tout cas, que nous le voulions ou non , nous sommes sur une scène mondialisée et une société qui défendrait une soi-disant pureté ou authenticité de son identité culturelle en se protégeant de toute « contamination » extérieure serait condamnée à disparaître.

Comment alors éviter que l'on use et abuse de notre monde, qu'on l'abîme en laminant les diversités culturelles ?

Le cinéma peut nous aider à y voir plus clair. En proposant un monde où il y aurait place pour plusieurs mondes, un monde fait de tous les mondes, une toile faite de toutes les toiles, il nous donne quelques réponses, et parfois quelques espoirs.


La Mondialisation : 8 films sur les enjeux et les mécanismes économiques et leurs implications sociales

Mercredi 12 - 17 h

Le Profit et rien d'autre. Réal. Raoul Peck (52 mn, France, 2001)

Raoul Peck interroge le monde à travers sa terre d'origine, Haïti. Pourquoi acceptons-nous le monde tel qu'il est ? Où est la solidarité ? Où sont les militants ?

Vendredi 14  - 17 h

Ouvrières du monde. Réal.Marie-France Collard (84 mn, Belgique, 2000)

Un panorama saisissant de l'embauche d'enfants à Istambul aux massives concentrations de main-d'ouvre aux Philippines. Un film dédié à la condition ouvrière féminine, sur fond de mondialisation et d'une organisation du travail inhumaine.

Samedi 15 - 16 h

A u carrefour des droits de l'homme. Réal. P. Carcanade et B. Debord (52 mn, France, 2001)

Début 2001, l'hypermarché Carrefour se dote d'une charte éthique dans laquelle le groupe s'engage à travailler avec des fournisseurs respectant le droit de leurs employés. Le contrôle de l'application de cette charte est confiée à la FIDH, une ONG internationale de défense des droits de l'homme. Le véritable enjeu est en fait de permettre aux travailleurs de négocier par eux-mêmes leurs conditions de travail. Cette nouvelle orientation de leur collaboration renvoie Carrefour à une contradiction : est-il possible de concilier la recherche des coûts de production les plus bas possibles avec le respect des normes sociales forcément coûteuses ? Le film suit la réalité quotidienne de cette recherche inattendue de conciliation entre mondialisation et droits de l'homme.

Lundi 17- 17 h

La Corruption internationale. Réal. P. Abramovici (65 mn, France, 2000)

Une enquête qui parvient à rendre limpide le phénomène de la corruption dans le monde.Surtout celle que l'on nomme - curieusement - légale.

Mardi 18- 17 h

Jamaïque/FMI : mourir à crédit. Réal. William Karel (76 mn, France, 1996)

Le Fonds Monétaire International, gigantesque banque internationale - au sein de laquelle la voix des Etats-Unis est prépondérante - gère la dette extérieure des pays en voie de développement. Le remboursement des intérêts de la dette représente une part si importante des recettes, que la seule solution est de solliciter de nouveaux prêts pour rembourses les anciens. La Jamaïque, enlisée dans ses endettements en est la démonstration. Ce film souligne le cynisme des propos tenus par les décideurs et met en lumière les projets économiques, politiques et sociaux que le FMI impose aux pays qui le sollicite.

Mercredi 19 - 17 h

Dollar, Tobin, FMI, Nasdaq et les autres.Réal. Olivier Zuchuat (40 mn, France, 2000)

Un document court, clair et incisif à utiliser sans modération avant tout débat sur la mondialisation et son impact sur le Sud confronté à l'ouverture des frontières. Les rouages de la spéculation sur les monnaies ainsi que les moyens de lutter, taxe Tobin en tête, contre ce capitalisme de casino.

Vendredi 21- 17 h

Vers une nouvelle conscience économique. Réal. C. Marion (55 mn, France, 2000)

Jean-Pierre Fitoussi de l'Observatoire français des conjonctures économiques, évoque les dimensions multiples de la mondialisation et en explicite mécanismes et enjeux.

Samedi 22 - 16 h

Who's counting ? sexe, mensonge et mondialisation. Réal. T. Nash (94 mn, Canada, 1994)

Un film qui donne à penser sur la justice, l'économie planétaire et la place des femmes dans le monde.

La Mondialisation vécue de « l'intérieur » : 5 films sur l'exil, le métissage, l'identité culturelle

Lundi 24 - 17 h

Mariages mixtes en terre sainte. Réal. Michel Khleifi (66 mn, France/Palestine, 1995)

Durant l'été 95, le réalisateur M. Khleifi s'est rendu en Palestine/Israël pour faire une étude sur les mariages mixtes entre Juifs israéliens et Arabes palestiniens. Comment ces couples ont-ils vécu les décennies de guerre entre leurs sociétés respectives ?

Mardi 25- 17 h

Le Prince charmant est toujours blanc. Réal. Nancy-Emmanuelle et Laetitia Arlix (52 mn, France, 2001)

Une quinzaine de classes de primaires et de collégiens situés en région parisienne, réagissent autour des thèmes du racisme et de l'identité. Les jeunes se positionnent face à leur double culture : suffit-il d'être né en France pour se sentir français ?

Mercredi 26- 17 h

Bloc de blacks. Réal Thomas Sady (50 mn, France, 2001)

« Celui qui ne connaît passon passé vit mal son présent et n'a pas d'yeux pour l'avenir ». Les difficultés des jeunes de la « deuxième génération » pour concilier les deux cultures dont ils sont issus, exprimées par le groupe de rap français la Brigade.

Vendredi 28  - 17 h

Amour-les couples mixtes. Réal. Pamela Valente (71 mn, France, 2001)

Une comparaison  de la vie quotidienne de plusieurs couples, union d'une Française et un Ivoirien, un Algérien et une Française, deux homosexuels, un Français et une Japonaise, et un recueil des différentes considérations sur les familles, les différents modes de vie et les divergences culturelles.

Samedi 29- 16 h

Le Piège de Sangatte. Réal. Sylvain Roumette (52 mn, France, 2002)

Le film reconstitue la survie au quotidien à Sangatte, où se nouent et se dénouent chaque jour les destins chaotiques de centaine d'immigrés. Chacun témoignent : les réfugiés qui racontent leur terrible errance, les représentants de l'ordre qui tentent d'empêcher les traversées, mais comprennent le désespoir des clandestins, et les habitants de Sangatte partagés entre compassion et exaspération.

·Archives municipales

L'activité des Phares et Balises en général et du baliseur « Roi Gradlon » en particulier illustre la défense d'une frontière vitale : celle du littoral maritime, garante de la sécurité des marins, pêcheurs, passagers, popula­tions riveraines et navires.

Le « Roi Gradlon », navire dont le lancement remonte à 1948, serait peut-être mobilisé pour figurer dans des films d'aventures se déroulant à cette époque, s'il n'était encore en pleine activité encore de nos jours. Il occupe en tout cas une place de choix dans l'imagi­naire de tous ceux qui le connaissent, certains depuis leur plus jeune âge.

Soirée-débat  Roi Gradlon . «Sur un royaume mal pavé », film réalisé en 2003 par Jacques Losay

Suivi de « Ouessant 49 » réalisé en 1949 commenté par Claude Arnal de la Cinémathèque

Mardi 25 Novembre 2003  à 20h Cinéville, Lorient

Avec la collaboration de la Cinémathèque de Bretagne

La DDE, Phares & Balises

Entrée libre et gratuite , réservation possible auprès du Cinéville à compter du 17 novembre


Agenda                                                                   NOVEMBRE  2003

 

Vendredi 7 :Pays de Lorient : ouverture des expositions .

Vendredi 7- samedi 8 : Journées rencontres avec les artistes. Réservations indispensables

Dimanche 9 : Cineville: 20h : D'est , de Chantal Akerman,

Mercredi 12   : Médiathèque: 17 h : Le Profit et rien d'autre. Réal. Raoul Peck

Vendredi 14    : Médiathèque: 17 h : Ouvrières du monde. Réal.Marie-France Collard

Samedi 15   : Médiathèque: 16h : A u carrefour des droits de l'homme. Réal. P. Carcanade et B. Debord

Dimanche 16   : Cinéville : 20h : Sud. de Chantal Akerman

Lundi 17   : Médiathèque: 17 h : La Corruption internationale. Réal. P. Abramovici

Mardi 18   : Médiathèque: 17 h  Jamaïque/FMI : mourir à crédit. Réal. William Karel

Mercredi 19   : Médiathèque: 17 h :  Dollar, Tobin, FMI, Nasdaq et les autres.Réal. Olivier Zuchuat

Vendredi 21   : Médiathèque: 17 h : Vers une nouvelle conscience économique. Réal. C. Marion

Samedi 22   : Médiathèque: 16h : Who's counting ? sexe, mensonge et mondialisation. Réal. T. Nash

Dimanche 23   : Cineville : 20h : De l'autre côté, de Chantal Akerman

Lundi  24   : Médiathèque: 17 h : Mariages mixtes en terre sainte. Réal. Michel Khleifi

Mardi 25   : Médiathèque: 17 h :  Le Prince charmant est toujours blanc. Réal. Nancy-Emmanuelle et Laetitia Arlix

Mardi 25   :Cinéville : 20h : Soirée-débat le Roi Gradlon Sur un royaume mal pavé ,

film réalisé en 2003 par J. Losay , suivi de  Ouessant 49

Mercredi 26   : Médiathèque: 17 h :  Bloc de blacks. Réal Thomas Sady

Jeudi 27   : Cineville : 20h : Stalker, d'Andrei Tarkovsky.

Vendredi 28   : Médiathèque: 17 h :  Amour-les couples mixtes. Réal. Pamela Valente.

 Samedi 29   : Médiathèque: 16 h :  Le Piège de Sangatte. Réal. Sylvain Roumette